UNE ESPÈCE RARE

Christian Stotz représente la cinquième génération de maîtres bergers. Avec 2400 têtes réparties en trois troupeaux, il possède l'un des plus grands troupeaux nomades du sud-ouest de l'Allemagne. Tout récemment, il a repris l'activité familiale, un événement rare de nos jours. Chaque année, il y a moins de bergers à plein temps et beaucoup de petites exploitations ne peuvent trouver de repreneur. Le travail est difficile et les journées sont longues, dit Christian. Mais le travail est varié et vous ne vous ennuyez jamais.
JE SUIS DEVENU BERGER, PARCE QUE CETTE EXPLOITATION APPARTIENT DEPUIS TOUJOURS À MES PARENTS. JE SUIS DEDANS DEPUIS MA PLUS TENDRE ENFANCE. LE TRAVAIL EST INTÉRESSANT ET JE NE VOULAIS PAS QUE NOTRE ACTIVITÉ S'ARRÊTE. 
CHRISTIAN STOTZ

D'UNE RESSOURCE PRÉCIEUSE
AU SOUS-PRODUIT

Avant, les bergers de la région vivaient principalement de la vente de leur laine. Mais les prix ont fortement chuté ces dernières années et il n'y a pratiquement plus d'acheteurs. En Allemagne, cette précieuse ressource naturelle est maintenant principalement un sous-produit de la production de viande et de la gestion du paysage. Il y a quelques années, Christian Stotz a commencé à s'auto-commercialiser. 99% de son cheptel sont des mérinos – une «race à laine de qualité» – et il livre la laine à deux entreprises partenaires régionales qui l'utilisent pour l'habillement et le filage.
CARACTÉRISTIQUES
DU GATOR
VOUS Y MONTEZ ET EN DESCENDEZ TRÈS FACILEMENT
GÉNÉRALEMENT, LA JOURNÉE COMMENCE PAR LA VÉRIFICATION DES MOUTONS. VOUS NOURRISSEZ LES BÊTES DANS LA BERGERIE ET VOUS VÉRIFIEZ CELLES QUI SE TROUVENT DANS LE PADDOCK OU QUI SE PROMÈNENT.
CHRISTIAN STOTZ

UNE SUPERBE LANDE
DE BRUYÈRE

Cependant, l'une des tâches principales de l'élevage dans le sud-ouest de l'Allemagne est la gestion du paysage. Les moutons mangent les nombreux genévriers de la région, permettant ainsi d'en réguler le développement. Réaliser cela avec des machines serait difficile et coûteux, surtout sur les pistes. Les moutons sont également un atout pour la nature et la biodiversité: dans le cadre d'une agriculture normale, un certain nombre de plantes et d'insectes seraient déplacés ou disparaîtraient.
DANS LA BERGERIE, LES MOUTONS MANGENT PRINCIPALEMENT DES GRAMINÉES D'ENSILAGE, LES AGNEAUX SONT NOURRIS AVEC UN MÉLANGE DE CÉRÉALES RÉGIONALES, SANS OGM NATURELLEMENT. À L'extérieur, ils broutent des graminées et des herbes. 
CHRISTIAN STOTZ

LE BERGER ET LE LOUP

Dans la journée, quand les troupeaux sont dehors, le berger les surveille. Le soir, il les déplace dans des pâturages entourés d'une clôture électrique. Vous êtes obligé de faire cela, explique Christian Stotz, vous ne pouvez pas les laisser errer seuls. La nuit apporte aussi d'autres problèmes: les loups réapparaissent en Allemagne et comme le souligne le berger, «un troupeau de moutons à l'intérieur d'une clôture électrique est un régal pour un animal comme ça». Mais d'une manière ou d'une autre, Christian Stotz va également résoudre ce problème.
NOTRE AVENIR EST INCERTAIN POUR L'INSTANT. LES LOUPS SONT DE RETOUR, NOUS DEVONS ATTENDRE DE VOIR CE QUI VA SE PASSER. 
CHRISTIAN STOTZ
CARACTÉRISTIQUES
DU GATOR
AU CALME DANS
LA CABINE

DES PIONNIERS PROSPÈRES

Marketing direct, ventes régionales, normes de qualité exceptionnellement élevées ... la famille Stotz a toujours été pionnière. Pour le moment, tester les avancées technologiques est important pour Christian Stotz. Il veut réduire et simplifier encore le travail sur les pâturages et dans la bergerie. Lui et ses parents ont appris que les progrès profitent presque toujours à l'exploitation à long terme. Mais parfois, le berger sourit, il doit admettre que les anciennes méthodes sont les meilleures. La chose importante est d'atteindre vos objectifs et de réussir, dit le berger – et c'est exactement de cette façon qu'il travaille.